>_<

23 novembre 2005

Le silence m'étouffe.
Ton silence me tue.
La terre entière pourrait s'effondrer sur moi
Que ça ne me ferai rien.

Désolé mais ça passe pas.
La douleur est toujours la même.
Je sais que tu comprends
Parce que je sais que tu le vis.

Mais c'est plus fort que moi.

Je sais pas si tu connais cette chanson, alors je te balance toutes les paroles.
C'est de Mano Solo.

"Toujours quand tu dors"

Je me sens si seul ce soir
Tu es là pourtant dans mon lit, dans ma nuit
Je f'rais mieux d'me coucher contre ton corps
Au lieu d'rester là à fumer encore et encore
Mais tu sais, pour moi
Y a des choses simples qui n'le sont pas...
Et c'est toujours quand tu dors
Que j'ai envie de te parler
C'est toujours quand tu dors
Que moi j'dors pas
Comme un lamentin qui s'lamente
Dans les eaux troubles du manque
J'ai la mort aux trousses qui me fout les foies
Qui me hante, qui me tente
Qui me vante son antre
Et combattant immobile
J'écoute bouillir mon sang, ma bile
Et battre à mes tempes
Le décompte du temps
Et c'est toujours quand tu dors
Que j'ai envie de te parler
C'est toujours quand tu dors
Que j'veux pas crever...
Et la nuit s'éternise
Et moi j'penche comme la tour de Pise
Fatigué sur un dernier dessin
Encore un qui raconte que j'me sens pas bien
Alors j'ai sommeil, mais j'veux pas dormir
Alors je veille, je sais qu'un jour tu vas partir...
Parceque c'est toujours quand tu dors
Que j'ai envie de te parler
C'est toujours quand tu dors
Que moi j'dors pas
Et le bleu du p'tit matin me délivre enfin
Et je fume mon dernier joint
Et c'est déjà demain...

Posté par doe84 à 17:22 - Commentaires [0] - Permalien [#]


16 novembre 2005

Faudra que je donne une définition de ce que j'appelle un "écorché" aussi.
Vous comprendrez mieux.

Posté par doe84 à 21:33 - Commentaires [0] - Permalien [#]

J'vais me colelr une étiquette sur le dos marquée

" Attention, écorché.
Pensez-y ."

Posté par doe84 à 21:32 - Commentaires [0] - Permalien [#]

L'internement. Pourvoir gueuler et peter des cables tout le temps.

Shooté aux médocs tout le temps et rien calculer à se qui se passe..
Oh charmante perspective aussi tiens..

Posté par doe84 à 21:30 - Commentaires [0] - Permalien [#]

D'accord, ça faisait pas 5 minutes en fait, mais j'y peux rien. le pire c'est que je raconte vriament n'importe quoi et que je pourrais eviter de polluer le net qui l'est déjà suffisament..

Bon..
je vais essayer de me tenir, pour ce soir, tout du moins...

Posté par doe84 à 21:24 - Commentaires [0] - Permalien [#]


En fait j'ai pensé à un truc là depuis le dernier post.

Qui m'empecherait de prendre la prochaine fusée Ariane, pour peu qu'elle explose en vol ça me ferai le plus grand bien d'être transformé en poussière d'étoile, non?

Je finirai par me disperser dans l'infiniement grand, et puis je disparaitrais sans même le sentir.

C'est beau non?

Posté par doe84 à 21:23 - Commentaires [0] - Permalien [#]

L'exil sur Mars?

J'y avait déja pensé. Parait que c'est là-bas qu'on envoie les extra-terrestres. Parce que en fait les E.T., ce sont rien que des êtres humains qui rentrent pas dans le moule et qui voient plus loin, qui touchent plus fort, et qui se sentent plus perdus, et qui..

Je m'égare, pardon.
J'éteint la lumière.

A dans 5 minutes.

Posté par doe84 à 21:20 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Ca me fait du bien de parler même si c'est qu'a moi-même.
J'emmerde personne au moins, c'est l'avantage.

Et puis au moins j'me facherai avec personne, c'est un autre avantage..

J'devrait peut-être renoncer à communiquer avec les gens, je crois que ça m'irait mieux.

Posté par doe84 à 21:17 - Commentaires [0] - Permalien [#]

J'en ai marre de pleurer tout le temps comme un con et de pas toujours comprendre pourquoi.

Quelqu'un m'entend?

Posté par doe84 à 21:15 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Si on m'avait dit la première fois qu'on s'est vraiment parlés que les choses iraient ainsi et qu'on en serai là j'aurai peut-être préféré continuer à croire ce que j'ai pu croire et aujourd'hui sûrement qu'on ne se serait pas fait dem al, sûrement qu'on  ne se serait pas rendus malheureux...

Tu penseras peut-être que ce que je dis est facile, mais est-ce que tu crois que quelqu'un qui aurait été prêt à tout quitter pour toi pourrait dire des choses faciles ?...
Non tu ne crois rien, je sais.

Je ne sais pas ce qu'il y a dans ta tête et c'est la première fois je crois que ça m'arrive. Si on m'avait dit qu'un jour je n'arriverai même plus à entendre les mots que tu ne dis pas je crois que j'aurai préféré être sourd pour ne jamais rien entendre. Sourd et comme les autres. Un pion que le temps et les conventions font avancer.
Si je regrette?
Dans un sens, oui. Désolé.

Excuse-moi d'avoir mal et de te le jeter en pleine figure. Ca ne me ressemble pas. D'ailleurs je ne me reconnais plus vraiment depuis un certain temps.
Peut-être que je deviens fou, en fait.



Posté par doe84 à 21:13 - Commentaires [0] - Permalien [#]